Advertisement
L’Africa Finance Corporation (AFC), une institution de premier plan
pour le développement financier de projets d’infrastructure en Afrique, a désigné
David Johnson pour reprendre le poste de directeur des risques.
Anciennement vice-président chargé de la gestion des risques
sur les marchés pour l’AFC, David Johnson succède à Roger Ellender, qui a
atteint l’âge de la retraite obligatoire après avoir occupé le poste de
directeur des risques de l’AFC pendant 6 ans.

Dans ses nouvelles fonctions, M. Johnson sera responsable de
la supervision continue, de la mise en œuvre et de l’amélioration du Cadre de
gestion des risques à l’échelle de l’entreprise de l’AFC, qui rassemble la
gestion des risques liés au crédit, aux marchés, aux opérations, à
l’environnement et au volet social.
M. Johnson a occupé le poste de vice-président de la gestion
du risque au sein de l’AFC au cours des 5 dernières années. Lors de cette
période, il a contribué à éviter, mitiger et gérer les risques dans les
investissements, l’amélioration des politiques, des procédures et des systèmes
informatiques de l’AFC dans le contexte de la gestion des risques liés aux
marchés, au crédit, aux opérations, à l’environnement et au volet social.
Avant d’intégrer l’AFC, il a travaillé pendant quinze ans en
tant que gestionnaire des risques, trader et structureur dans diverses banques
internationales, y compris Stanbic IBTC Bank, où il était directeur régional
des risques liés aux marchés pour l’Afrique de l’Ouest, et gestionnaire des
risques pour le groupe des dérivés de crédit chez WestLB AG et le programme de
papier commercial adossé à des actifs (ABCP) chez Abbey National Treasury
Services (ANTS).
Andrew Alli, PDG de l’AFC, a déclaré à propos de cette
annonce : « En tant que vice-président, David Johnson a été un élément
inestimable de notre entreprise, et continuera de l’être dans ses nouvelles
fonctions.
Par sa nature même, le financement d’infrastructures est une
activité à risque. Le développement de projets peut s’étaler sur plusieurs
années, ce qui signifie une longue attente pour le retour sur investissement.
De plus, les projets à fort impact auxquels l’AFC participe nécessitent de
forts volumes de capitaux. Notre entreprise procède donc systématiquement à une
évaluation rigoureuse des risques avant de s’engager dans un nouveau projet.
Nous souhaitons la bienvenue à David à ce nouveau poste crucial, et lui
adressons tous nos vœux de réussite. »

La mission de l’AFC est de répondre aux besoins pressants de
l’Afrique en matière d’infrastructures et de bâtir les fondations d’un
développement économique solide dans tout le continent, tout en cherchant un
retour sur investissement compétitif pour ses actionnaires. À ce jour, la
Corporation a investi plus de 3,2 milliards de dollars US dans les projets de
24 pays d’Afrique, et ce dans un large éventail de secteurs incluant
l’électricité, les télécommunications, le transport et la logistique, les
ressources naturelles et les industries lourdes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here